Rechercher

Mes 5 astuces comportementales pour passer les FÊTES sans se prendre la TÊTE

Pour les personnes qui font des efforts pour perdre du poids, l'approche des fêtes est souvent synonyme d'angoisse.

Elles ont peur de regrossir et de saccager tous leurs efforts en une semaine fatidique.



Il faut dire que la période des fêtes est la plus chargée de l'année en gourmandises.

Réveillon de Noel, repas de noël, réveillon du 31 puis le jour de l'an, mais également les chocolats, les repas en famille, les invitations, les contres invitations... Et puis il faut manger les restes, les galettes des roi, les raclettes etc . … Et tout ça en moins d'un mois !


Face à ce déferlement de gourmandises et d'extras, ces personnes optent pour une des deux stratégies suivantes.

Soit elles lâchent prise, sans aucun contrôle se disant que de toute façon elles ne pourront pas faire leur régime dans ces conditions. Autant en profiter .... elles reprendront leur régime après les fêtes.

Soit elles essaient d'aborder chaque extra en essayant d'être "raisonnable", s'apercevant rapidement que cette stratégie ne tient que les 2 premiers jours tellement elle est source de frustration et de culpabilité.




Alors, comment aborder cette période sereinement et tirer profit d'une belle opportunité pour nous entrainer à faire jouer à notre alimentation sa fonction compensatoire apaisante sans culpabiliser ni se frustrer ?




Pour cela je vous donne 5 conseils concrets.


1/ Relativisez la balance bénéfice/désagrément : Il y a beaucoup plus de bénéfices sur le plan émotionnel, social et familial que le désagrément "prise de poids" car, si vous suivez ces conseils, la prise de poids sera de 1 kg maximum, que vous reperdrez en 1 semaine après les fêtes. Donc, pas de quoi s'inquiéter ! Profitez de ces fabuleux moments sans culpabilité en profitant des fonctions émotionnelles apaisantes de ces repas.


2/ Ayez pleinement conscience de TOUT ce que vous mangerez durant cette période (même les petits chocolats) . Ne soyez pas dans le déni qui deviendrait rapidement angoissant. Assumez ! Si nécessaire : exprimez-vous sur un papier en notant tout ce qui vous semble gourmand.



3/ Ce conseil est le plus important : Préparez vous toujours à "recevoir" le bénéfice émotionnel de l'extra. Pour cela, dans 100% des extras, prenez 10 secondes minimum pour observer le cadre et tout ce qui participe à cet instant extra – ordinaire.

Prenez conscience de l'ambiance sonore, la température de la pièce, du fait d'être avec des personnes que vous aimez, le confort du canapé etc ....

Ne vous précipitez surtout pas sur l'aliment ou le plat en question sans avoir pris le temps d'observer.


4/ Je vous propose 1 seule action à mener. 1 action toujours réalisable, quelque soit l'environnement dans lequel vous êtes : mangez plus doucement que ce que VOUS auriez fait en temps ordinaires.

Oubliez les calories, oubliez les aspects nutritionnels, et ne pensez QUE à manger plus doucement. Quoi que vous mangiez. Simple non ?

Le but ?

L'objectif de cet exercice est que vous associez l'extra au sentiment de réussite. Réussir cette "petite mission" doit devenir important pour vous. A chacun de vos extras.

Faites-le et vous constaterez un sentiment très positif.



5/ Enfin, entre 2 extras, pensez à manger équilibré avec chaque macro aliment à chaque repas : protéines (végétale ou animale) + des légumes cuits et/ou crus + des féculents ! : NE supprimez PAS les féculents !

Surtout ne cherchez pas à "compenser" vos extras en supprimant les féculents, ni en mangeant moins. Mangez équilibré.







Pour résumer : ne soyez pas dans l'ultra contrôle, faites-vous confiance et surtout soyez fière de vous ! Fière d'avoir réussi ces petits exercices ! L'essentiel est là.


36 vues0 commentaire